3ltQqpj7
 

Portrait Centré : Bastien Corsini

Nous avons lancé les portraits centrés, courts interviews mettant à l’honneur nos militants, jeunes responsables et jeunes élus, afin de partager avec vous les multiples facettes et motivation, de leur engagement personnel, et de notre engagement collectif.

 


Bastien CORSINI

Aiguillon (47190), Lot-et-Garonne


Ta formation :

Après une L2 en Administration Economique et Sociale (AES), je me réoriente en DUT Année Spéciale Techniques de Commercialisation

Profession :

Etudiant

Rôle au sein du MoDem/JDem :

Délégué fédéral des Jeunes Démocrates de Lot-et-Garonne

Mon implication :

Je défends les intérêts des jeunes au niveau départemental sur les sujets tels l’emploi, la sécurité et les loisirs. Sur le plan national, je souhaite faire en sorte que ma génération (1990-2000) ne soit pas une génération « sacrifiée ».

Mes modèles en politique :

J’ai de multiples sources d’inspiration. Dans l’ordre chronologique, mon premier modèle serait certainement Jean Jaurès pour tout ce qu’il a incarné pour la gauche socialiste, certainement l’Homme politique qui a su et pu exprimer son art oratoire à son paroxysme. Le suivant est Charles De Gaulle qui a su conserver l’espoir, l’espoir d’un avenir meilleur durant le temps le plus sombre de notre Histoire, en lui et à le communiquer aux Résistants avant de devenir un bâtisseur de la Vème République et son premier Président. Vient ensuite François Bayrou qui incarne le centre humaniste, européen et indépendant dont la France a besoin. Jean Lassalle, « le Député qui marche » qui a engagé un combat pour le peuple et avec le peuple, il a su redonner la parole aux Français en allant à leur rencontre et je me bats pour continuer son combat à mon niveau. Et enfin, celui qui m’a convaincu de m’engager avec le Mouvement Démocrate, notre Député européen du Sud-Ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon) : Robert Rochefort pour ses idées européennes que je partage et qui sont, à mon sens, les plus judicieuses et les plus utiles à l’Europe sur le long terme.

Pourquoi le centre :

Il y a de bonnes idées dans tous les partis politiques de droite comme de gauche. C’est pour cela que je prône (comme François Bayrou) l’Union nationale pour fabriquer ensemble, l’avenir de la France sur le long terme (et donc en arrêtant de réformer le pays avec une vision à court terme). Enfin, je partage la vision d’une Europe qui tendrait lentement vers une Europe fédérale.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire