elusmodem
 

Groupe des élus Modem et apparentés Nouvelle-Aquitaine – Communiqué de presse – Séance Plénière du 27 juin 2016


 

Communiqué de presse – Séance Plénière du 27 juin 2016

 

Notre Nouvelle-Aquitaine mérite des dispositifs ambitieux !

A l’occasion de la Séance Plénière de la Région ALPC ce vendredi 27 juin, les élus du groupe Mouvement Démocrate & Apparentés se sont prononcés sur le nom de la nouvelle région : « La véritable Aquitaine, celle qui a été forgée pendant des siècles par la réalité historique, géographique et économique, c’est précisément le territoire que nous représentons aujourd’hui ici avec nos 12 départements ! », a défendu Monique SEMAVOINE, Conseillère régionale, Maire de Mazères-Lezons et 1e VP de l’agglomération de Pau-Pyrénées, non sans reconnaître la déception que ce choix ait pu créer chez nos amis picto-charentais et limousins.
Autre sujet majeur à l’ordre du jour : les comptes administratifs des trois ex-régions. Joan TARIS, Président du Groupe Modem & Apparentés et Adjoint au Maire du Bouscat, a tenu à rester dans un rôle d’opposition vigilante et constructive. Face à un budget insincère, ne reflétant pas la mesure du krach financier de Poitou-Charentes, le groupe a voté contre le compte administratif de l’ex-région.
Pascale REQUENNA, Conseillère régionale et 1e adjointe au Maire d’Hagetmau, est quant à elle intervenue à plusieurs reprises pour défendre ses sujets de prédilection. L’apprentissage d’abord, en se félicitant du sérieux de la feuille de route proposée par l’exécutif et se montrant vigilante quant à ses réalisations concrètes et ses résultats. L’aide au financement du permis de conduire ensuite, en invitant le Président de Région à élargir le dispositif aux personnes en situation de chômage de longue durée. L’aide aux Start Up du numérique, enfin, insistant sur l’importance de la souplesse des dispositifs proposés aux entrepreneurs qui ont avant tout besoin d’agilité.
Au titre de l’éducation et du dispositif polémique autour des manuels scolaires, l’élue charentaise, Otilia FERREIRA, a soutenu le choix raisonnable d’une gestion par les établissements tant du stock de livres, avec allocation versée par la Région en fonction de la variation des entrants, que des équipements professionnels avec versement de la subvention à l’établissement. « Nous sommes des défenseurs exigeants de la transmission par l’école des savoirs. Manuels scolaire et ENT sont complémentaires. Penser qu’ils sont concurrentiels serait une hérésie » a-t-elle affirmé.
Au nom de Denise SAINT-PE, Conseillère régionale et vice-présidente du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Joan TARIS a défendu une vision plus ambitieuse de l’appel à projet Bois-Energie proposé par la majorité, en élargissant notamment le plafond des dépenses éligibles, faute de quoi « votre politique d’accompagnement de la transition énergétique régionale, se limitera à des effets d’annonces, ce qui ne peut se concevoir de la part de la collectivité territoriale dorénavant chef de file en la matière » a-t-il énoncé.
Enfin, les élus MODEM & UDI, à l’origine d’une motion pro-Europe, ont été rejoints par l’ensemble des Groupes de l’Assemblée – hors FN – pour voter à une large majorité une motion rappelant toute la valeur, le poids et l’envergure de l’Union Européenne dans les politiques régionales. Avec 2,5 milliards d’euros gérés par la Nouvelle Aquitaine, ce sont autant de soutiens apportés au développement des territoires, à l’agriculture, à l’inclusion sociale… ou encore à la mobilité des jeunes dont le succès du programme Erasmus reste un formidable symbole de « l’unité dans la diversité ».

 


 

Contact Presse : Cécile Migliore – modem.alpc@gmail.com – 06 75 82 74 88

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire