CR
 

Installation du Conseil Régional ALPC

Communiqué de presse du groupe Modem au Conseil Régional ALPC: 

Ce lundi 4 janvier 2016, dans le cadre de la 1e séance plénière du Conseil Régional, le Président du groupe Mouvement Démocrate & apparentés, Joan TARIS, adjoint du Bouscat, a donné la ligne politique du groupe centriste composé de 8 élus : Otilia Ferreira (17), Joan Taris, Martine Moga (33), Pascale Requenna (40), Denise Saint-Pé, Michel Veunac, Barthélémy Aguerre, Monique Sémavoine (64).

Doyen de l’assemblée, le Maire de Biarritz, Michel VEUNAC, a ouvert et présidé la séance en faisant le vœu que l’intelligence collective fasse son œuvre au cours de ce nouveau mandat.

Joan TARIS a ensuite pris la parole pour rappeler « l’ADN » de ce groupe d’opposition, situé « aux côtés de nos partenaires, avec lesquels nous avons constitué une liste d’entente pour ces élections régionales et avec lesquels nous formerons loyalement un intergroupe de l’opposition ». A cet égard, le président de groupe a salué l’engagement énergique qu’a été celui de Virginie CALMELS.

« Oui, des majorités de projet seront possibles ! »
Joan TARIS a ensuite insisté sur la différence entre opposition et sectarisme : « Nous sommes et serons des élus constructifs et responsables. Chaque fois que nécessaire, nous serons ouverts à des convergences de fond, sans sectarisme ni dogmatisme, avec pour seule boussole l’intérêt général de notre grande région et de ses habitants. Nous le disons clairement : oui, des majorités de projets sont possibles ! »

Lanceurs d’alerte
Le Conseiller régional a toutefois mentionné le rôle de « lanceurs d’alerte » des élus minoritaires en citant plusieurs « risques », liés à la construction de la Grande Région : « la fusion-absorption de deux Régions par une au lieu de la fédération équitable et équilibrée des énergies qui doit présider à l’édification de notre grande Région » ; « la vampirisation de nos forces par le chantier technico-administratif gigantesque au détriment des grands projets d’investissement pour nos territoires » ; mais aussi des risques politiques tels que « la fragmentation de votre majorité qui n’est absolue qu’avec l’appoint de vos alliés Verts du 2nd tour » ou encore le « pêché d’autosatisfaction ou – pire – le pêché d’arrogance qui peut poindre après une victoire électorale » en rappelant un nécessaire devoir d’écoute.

Les territoires, l’entreprise et la jeunesse comme priorités
Joan TARIS a enfin rappelé les 3 priorités d’engagement des élus centristes : « respecter et fédérer les territoires, avec la place centrale donnée au désenclavement des territoires ; développer une économie à échelle humaine, avec une priorité accordée aux PME et TPE et une mention spéciale à l’agriculture et au tourisme ; inventer un avenir commun, notamment pour les jeunes avec l’apprentissage et l’alternance. »

Lien vers la page Facebook du groupe d’élus Modem ALPC

Pour lire le discours de Michel Veunac, premier président historique de la grande région ALPC

Pour lire le discours de Joan Taris, président du groupe Modem au conseil régional

Retrouvez l’article sur la séance sur Aqui.fr

Retrouvez l’article sur la séance sur Sud-Ouest.fr

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire